Air comprimé, bruit et santé auditive

Protection du bruit et air comprimé

Une exposition continuelle et répétitive à un niveau de bruit excédant 90 dB cause une perte auditive.

L’impact du bruit répétitif est souvent sous-estimé. Pourtant, c’est l’un des plus dommageables pour la santé auditive. Dans cet article, nous démystifions l’impact du bruit sur la santé du travailleur et nous vous présentons 3 solutions de sécurité afin de réduire le bruit produit par l’utilisation de l’air comprimé.

« Au Québec, plus de 400 000 travailleurs et travailleuses sont exposés à du bruit excessif dans le cadre de leur travail. D’ailleurs, selon Statistique Canada, 42% des Canadiens âgés de 16 à 79 ans ont déjà travaillé ou travaillent dans un environnement jugé bruyant. De ces personnes exposées, seulement 22% utiliseraient couramment des protecteurs auditifs et 39% n’en utiliseraient jamais. » Source : Lobe, 2020.

La perception du bruit

Dans une usine ou tout autre environnement de travail, les niveaux sonores ne s'additionnent pas, ils se combinent. Si deux sources de bruit émettent 80 dB, le niveau d'exposition mesuré sera de 83 dB. Pourquoi ? Parce que le cerveau est incapable de distinguer la force des sons en staccato qui assaillent l’oreille. Il ne peut par conséquent s’y adapter. Le bruit répétitif est perçu comme un son continu, d’où son danger sur la santé auditive lors d’une longue exposition.

Le taux permissible d’exposition au bruit

Au Québec, le niveau de bruit toléré légalement est de 90 dB. Pourquoi ? Parce qu’une exposition quotidienne de 8 heures à un niveau de bruit excédant 90 dB cause une perte auditive. C’est prouvé scientifiquement. Une protection auditive doit être fournie par l’employeur quand le niveau de son dépasse le niveau admissible sans danger.

« Le Québec est la province la plus permissive en matière de bruit au travail. Le niveau maximal d’exposition pour huit heures de travail est de 90 dB (A) au Québec, alors qu’il est de 85 dB (A) dans les autres provinces et territoires, et de 87 dB (A) dans l’administration fédérale. » Source : Le Journal de Québec, 2019.

Le tableau suivant illustre le niveau admissible d’exposition au bruit pour un travailleur québécois, en fonction de la durée d’exposition au bruit (à l’échelle A d’un sonomètre standard aux données indiquées).

Durée d’exposition et niveau de son admissible

Durée par jour en heures
Niveau de son dB (A)
8.0
90
6.0
92
4.0
95
3.0
97
2.0
100
1.5
102
1.0
105
0.5
110
0.25 ou moins
115

Source : OSHA 29 CFR PART 1910.95 (b)(2)

CSST L.R.Q., c. S-2.1, r.19.01 Section XV, 131. 

Pour représenter le niveau de tolérance au bruit, le diagramme suivant illustre la sévérité de divers niveaux de bruit avec des exemples tirés du quotidien. Rappelons que c’est une exposition continuelle et répétitive a un niveau de bruit élevé qui fait d’un bruit une menace pour la santé auditive.

90 dB correspond au niveau de décibel où l’exposition accrue au bruit peut causer de réels dommages à l’oreille interne et favoriser une perte d’audition.

Les sources de bruit en usine

D’où provient exactement le bruit en usine ? Les sources de bruit varient en fonction des applications et de l’industrie. Ils sont présents, peu importe la source d’énergie utilisée. Pour les identifier et mesurer, il suffit la plupart du temps de passer du plus gros appareil au plus petit visuellement. Pensons d’abord aux équipements, aux grosses machineries et divers procédés industriels (éjection de pièces, nettoyage, séchage, estampillage, moulage…), puis aux divers outils utilisés (rotatifs, à percussion, pour aspirer ou éjecter de l’air…), et enfin, pensons à tout ce qui vient de la moindre opération et manipulation (dévidoir, équilibreur, chariot élévateur, porte...). Les bruits s’accumulent. Dans un système pneumatique, on pense souvent aux soufflettes fortement réglementées par la OSHA en matière de bruit (lire l’article Prévenir la surdité avec une soufflette silencieuse pour en savoir plus), mais savez-vous quelle source de bruit est plus nuisible encore ? Les valves pneumatiques. À titre d’exemple, une valve avec orifices de ½ po contrôlant un cylindre pneumatique à 3 cycles par seconde produit un bruit équivalent à un niveau continu de 92 dB. Plutôt bruyant, n’est-ce pas, si on considère que le niveau permis est de 90 dB ?

Les impacts de l’exposition au bruit sur la santé 

Que se passe-t-il concrètement sur notre santé lorsque nous sommes surexposés à un niveau élevé de bruit ? Les symptômes développés par les travailleurs en milieu bruyant sont d’abord l’apparition d’acouphènes, suivi de l’intolérance aux sons forts (hyperacousie) et enfin une perte auditive. Le niveau de dommage causé par le bruit dépend de la prédisposition individuelle du travailleur ainsi que de l’intensité (volume) et de la durée de l’exposition au bruit. En cas de pertes auditives, les répercussions sont malheureusement dans la plupart des cas irréversibles. Elles peuvent aller jusqu’à nuire aux interactions sociales et à la communication de l’individu en entraînant des difficultés à comprendre la parole.

Les bienfaits de la réduction de bruit en milieu de travail

Le contrôle du bruit est un défi que toutes les industries se doivent de relever pour assurer un environnement sécuritaire pour leurs travailleurs. C’est un incontournable, que le bruit soit en lien ou non avec l’air comprimé. En prenant les mesures adéquates, vous serez gagnant sur tous les plans :

  • Diminuer les risques d’accident dans la mesure où les alarmes, les avertissements sonores, les bris d’équipement, les véhicules en déplacement tels que les chariots-élévateur, ainsi que les conversations sont plus faciles à entendre et à distinguer
  • Augmenter le taux de rétention du personnel en offrant un environnement de travail de plus haute qualité et moins stressant qui favorise leur productivité
  • Préserver les facultés auditives et diminuer le degré de sévérité des pertes auditives
  • Diminuer le nombre d’individus atteints de surdité professionnelle
  • Réduire les coûts d’opération de l’entreprise en offrant une meilleure qualité de vie aux employés
  • Maximiser la profitabilité de l’entreprise en baissant les primes de CNESST par l’absence de réclamations liées à des lésions professionnelles causées par le bruit

3 solutions de réduction du bruit relié à l’utilisation de l’air comprimé 

Il existe différents moyens pour prévenir les pertes auditives. Le port de protection individuelle est un minimum exigé par la loi. Dans la mesure du possible, privilégiez la réduction du niveau de bruit à la source. Soyez proactifs et découvrez nos 3 solutions de sécurité pour réduire le bruit engendré par l’utilisation de l’air comprimé.

1. Les silencieux pneumatiques 

valve et silencieux pneumatiquesNous offrons différents modèles de silencieux pneumatiques. Ils sont parfaits pour évacuer silencieusement l’air comprimé des soupapes d’air, des moteurs pneumatiques et des outils pneumatiques à percussion. L’un des bruits les plus nuisibles lors de l’utilisation d’un système d’air comprimé provient de l’échappement de l’air comprimé des valves pneumatiques. Les silencieux étouffent le bruit d’échappement d’air des valves pneumatiques et contribuent à préserver la santé auditive en milieu de travail.

> Voir la sélection S86 Silencieux pneumatiques

Silencieux pneumatiques
Pour en savoir plus sur cette solution de préservation de la santé auditive, lisez l’article Réduire le bruit en usine avec les silencieux pneumatiques.

2. Les soufflettes silencieuses AIRPRO

Soufflettes silencieuses AIRPROLes soufflettes sont utilisées dans bon nombre d’industries, car elles permettent de nettoyer, sécher et dépoussiérer des plans de travail, ainsi que d’éjecter et sécher des pièces dans un procédé de fabrication. Nous offrons une vaste sélection de soufflettes sécuritaires respectant le niveau de bruit admissible en usine selon la réglementation de l’OSHA et autres agences de santé et sécurité. Les soufflettes AIRPRO ont l’avantage d’être très silencieuses par rapport aux autres marques similaires offertes sur le marché. Elles permettent donc de limiter le bruit produit dans un milieu de travail lorsque plusieurs appareils, équipements et outils sont en marche.

> Voir la sélection S60 Soufflettes sécuritaires

Prévenir la surdité avec une soufflette silencieuse
Pour en savoir plus sur cette solution de préservation de la santé auditive, lisez l’article Prévenir la surdité avec une soufflette silencieuse.

3. Les amplificateurs d'air

Amplificateurs d’airCertains procédés industriels comme l’éjection de pièces, le nettoyage, le séchage, l’estampillage, le moulage, l’élimination de fumées et le refroidissement nécessitent l’utilisation d’amplificateurs d’air. En plus d’offrir des solutions d’économie d’énergie, ces accessoires permettent de réduire le niveau sonore relié à l’utilisation de l’air comprimé. Certains modèles d’amplificateurs et rideaux d’air réduisent jusqu’à 50 dB.

> Voir la sélection S68 Amplificateurs d’air

Brochure Solutions de sécurité et de prévention avec l’air comprimé
Téléchargez notre brochure Solutions de sécurité et de prévention avec l’air comprimé (PDF) pour voir nos produits liés aux différentes problématiques en matière de sécurité en milieu de travail.



Pour plus d’information sur la réduction de bruit ou les solutions Topring pour réduire le bruit et préserver la santé auditive, communiquez avec un conseiller technique au 1-800-263-8677 ou par courriel au solutions@topring.ca.

Liens d’intérêt :

Lobe. Pourquoi consulter? Qu’est-ce que la surdité professionnelle, 2020.

Udem nouvelles. Une équipe étudiera les effets du bruit sur le système auditif des travailleurs, 1 novembre 2019.

Journal de Québec. Les cas de surdité au travail ont quadruplé en 10 ans, 25 février 2019.

Institut national de la santé publique du Québec. Le bruit en milieu de travail : une analyse des coûts pour le régime d’indemnisation (PDF), octobre 2007.

Télécharger l'article

Mots clés

  • santé auditive
  • air comprimé
  • niveau de bruit
  • soufflette

Ce site utilise des fichiers témoins (cookies). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies à des fins d’analyse de l’utilisation de ce site Web et afin de vous offrir une meilleure expérience en ligne (navigation améliorée, ajout de vidéos, boutons pour le partage sur les réseaux sociaux, etc.). Si vous êtes contre l’utilisation des cookies, vous pouvez les désactiver dans votre navigateur Web. En savoir plus